fbpx Skip to content

Bonne nouvelle : votre salaire net va augmenter en 2022 !

À partir de 2022, le précompte professionnel prélevé par les employeurs sur le salaire des travailleurs va diminuer !

Le précompte professionnel est en effet souvent trop élevé et un remboursement d’impôts via la déclaration fiscale est alors nécessaire. Une diminution du précompte professionnel va donc permettre d’éviter un paiement en surplus inutile à l’État.

Par conséquence, les salariés vont percevoir un salaire net mensuel légèrement plus élevé en 2022.

En 2020, sur plus de 5,6 millions de cotisations, c’est un solde à plus de 3 millions d’entre elles qui a dû être remboursé ! A contrario, seulement 1,5 million de cotisations étaient positives et 1,1 million avaient un résultat égal à 0.

L’objectif est simple : aligner les tranches d’imposition du précompte professionnel à celles de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IPP). De quoi combler un écart qui se creuse depuis 2004.

Dans un premier temps, c’est le montant maximal de la tranche du précompte professionnel soumis au taux d’imposition de 25% qui sera aligné à celui de l’IPP imposé au même taux.

En 2021, le plafond de cette tranche s’élève à 13.150€ pour le précompte professionnel, alors qu’il est de 13.540€ pour l’IPP. Le contribuable se retrouve donc plus rapidement dans la tranche soumise au taux de 40% pour le précompte professionnel et amène donc un décalage qui requiert au fisc d’opérer des remboursements.

Avec cet ajustement, les salariés devraient percevoir en moyenne 128 euros en plus en 2022 (hors indexation). Le montant pourrait alors grimper jusqu’à 209 € en 2023 et 243 € en 2024.

 

Crédits Photos : Affaires photo créé par rawpixel.com – fr.freepik.com

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles recommandés

Financement durable BCGFi Agifin

Qu’est-ce que la « Finance Responsable » ?

L’Union Européenne intègre des objectifs de développements durables dans ses différentes politiques dont la régulation du secteur financier, permettant ainsi de classifier le respect de l’investissement ISR (investissement socialement responsable) et l’application des critères ESG (environnement, social et gouvernance) des différents fonds d’investissement.

X