fbpx Skip to content

Tax shift : zéro cotisation pour le premier emploi

Pas moins de de 600.000 indépendants et PME travaillent aujourd’hui sans personnel en Belgique. Le Gouvernement veut les inciter à franchir le pas de l’embauche avec la mesure du tax shift « zéro cotisation à l’emploi ». Ou plus précisément : « zéro cotisation patronale ». Car les cotisations personnelles demeurent, elles, payées par le travailleur. Et les cotisations aux fonds de fermeture des entreprises ou au fonds de sécurité d’existence subsistent elles aussi.

Cette mesure s’applique tant aux PME qu’aux indépendants depuis le 1er janvier 2016 et est une exonération à vie. Et l’on parle bien ici de la vie de la société. Si le travailleur qui bénéficie de cette exonération et qu’il quitte l’entreprise ou qu’il est licencié, la mesure pourra être reportée sur un autre employé au choix, qui deviendra « premier travailleur » au regard de la législation sociale.

En outre, la mesure demeure effective même si la société quitte son statut de PME de par sa croissance.

L’exonération peut être accordée sans critère d’âge, de qualification, de rémunération ou de durée dans le chômage. La seule condition est qu’il doit s’agir d’un contrat de mi-temps (au moins) ou d’une occupation effective de minimum 27,5 %.

Sauf évidemment, changement de Gouvernement et modification de la législation.

Partagez

Articles recommandés

Primes Covid 19 juillet 2021 en Belgique

COVID 19 : nouvelles primes en vue

La crise du Coronavirus semble s’éloigner tout doucement. Certains secteurs se relèvent, mais d’autres par contre subissent encore la crise de plein fouet. Le conseil

X